Site officiel de la SCM Médecins A Domicile 94

Recommandations pour le traitement à domicile de coliques du nourrisson

Que sont les coliques du nourrisson ?

Les coliques du nourrisson correspondent à la survenue paroxystique, chez un nourrisson de moins de 4 mois, par ailleurs en bonne santé apparente, de pleurs prolongés, des cris perçants et/ou de phases d’agitations inexpliquées. Le bébé se met brutalement sans raison évidente et de manière répétitive à grimacer, à se tortiller ou agiter les jambes de façon désordonnée (même pendant le sommeil).

Ces coliques se manifestent par un ballonnement avec des bruits intestinaux que soulage souvent l’émission de gaz intestinaux au de selles, par de l’agitation et des pleurs, que l’on calme très difficilement par des câlins et du calme. Ces crises douloureuses cessent spontanément au bout d’un temps jugé généralement long par les parents (en fait quelques minutes). Elles constituent un motif très fréquent de consultation. Les parents sont généralement inquiets, souvent épuisés voire exaspérés par le caractère répétitif et bruyant des plaintes du bébé survenant sans aucune explication apparente. Les parents se sentent alors totalement désarmés.

Pourquoi bébé a-t-il des coliques ?

Plusieurs facteurs peuvent être à l’origine de ces coliques du nourrisson. Il s’agit souvent d’un phénomène d’intolérance digestive. Quand le lait est bu, il existe dans le tube digestif des enzymes capables de digérer le bol alimentaire. Chez les bébés, ces systèmes ont parfois une activité faible car les fonctions digestives du nourrisson ne sont pas encore optimales. Ces anomalies provoquent alors des spasmes digestifs et l’émission de gaz, se traduisant par des coliques.

Les coliques du nourrisson sont-elles graves ?

Non. Les coliques du nourrisson sont bénignes et transitoires, disparaissant généralement spontanément à l’âge de 3 ou 4 mois.

Comment calmer ces coliques ?

Dans un premier temps :

Conseiller aux parents une attitude plus attentive et moins tendue visant à calmer l’enfant : prise dans les bras, massages abdominaux dans le sens des aiguilles d’une montre, promenade, câlins, berceuse, musique… Eviter les changements de laits, inutiles dans la grande majorité des cas. Continuer et privilégier l’allaitement maternel.

Essayer un des 2 médicaments suivants :

  • Gel de polysilane® : 1 noisette sur la tétine (à sucer) ou à la cuillère après chaque repas, soit 4 à 6 fois par jour.
  • Débridat ®suspension buvable Enfant/Nourrisson 4,8 mg/Ml : 1 dose-kg 3 fois par jour avant les repas.

Dans un second temps :

En cas de persistance des symptômes, consulter à nouveau le médecin traitant ou le pédiatre pour changer éventuellement le lait. Préférer un lait à teneur réduite en lactose ou sans lactose.